Newsletter : Charte Qualité Performance.
Newsletters

Charte Qualité Performance.

 

 

Madame, Monsieur,

Le mardi 29 novembre 2011 a eu lieu à la Chambre des Métiers de Saint Maur des Fossés, la cérémonie de la Charte de Qualité www.chartequalite-artisanat.com. Et c'est avec plaisir que j'ai reçu le diplôme Charte Qualité Performance 2011 / 2013.

 

   


La qualité, la transmission du savoir faire, la satisfaction client, le respect des normes, l'organisation, le management… ont toujours été mes convictions et c'est pour ses raisons que j'ai engagé mes entreprises à la Charte de Qualité.

 


Cette démarche volontaire a commencé il y a plus de 10 ans, en 2001 la Charte de Qualité venait tout juste d'être crée par la Chambre des Métiers du Val Marne, pour ma part la charte qualité avait pour but d'évaluer l'organisation que j'avais mis en place au sein de mon entreprise.

De principe et dans tout ce que j'entreprends, je m'organise avant d'être dans le besoin, j'aime les outils performants et de qualité, les procédures limpides, les suivis et les analyses d'indicateur permettent les évolutions.

Ma vison de l'entreprise et de l'artisanat m'a permise d'obtenir par la Charte Qualité, lors du Diagnostic initial établie le 23/10/01 la note de 93.25 sur 100. Cette note n'est pas un aboutissement, c'est juste un indicateur comme un autre qui est toujours bon de prendre en considération et appréciable pour moi et aussi pour mes salariés, collaborateurs et partenaires.

Les audits de la Charte Qualité s'enchainent, Suivi N°1 du 03/10/02 note de 98.10%, Suivi N°2 du 12/01/04 note de 98.30%, Suivi N°3 du 03/02/05 note de 99.50%...

En parallèle, j'avais engagé mon entreprise dans une démarche qualité plus industrielle et en 2003 nous fûmes la première société de fabrication et installation de plafonds tendus certifié ISO 9001 Version 2000.

 Je souhaitais concilier les vertus de l'artisanat au rigueur des procédures et processus industriels, nous avons maintenus cette certification ISO 9001 Version 2000 jusqu'en 2006. Je n'ai pas renouvelé cette certification car elle n'a rien apporté aux actions que l'on avait déjà en place.

De plus, à l'instar de la Charte Qualité de la chambre des métiers, je me suis rendu compte que l'on pouvait être certifié ISO 9001 Version 2000, tout en faisant un travail moyen, avec une satisfaction client approximative, car ce qui compte n'est pas la qualité du produit fini, ou du travail réalisé par l'homme de l'art, mais la bonne application du manuel qualité.

Dans ce même temps, j'ai rencontré le cabinet CQFC, avec qui nous avions mis en place cette certification ISO 9001 V2000 et qui m'a permis de mieux comprendre les rouages du monde de la qualité et des normes. Le cabinet CQFC m'a permis aussi de pousser encore plus loin mes réflexions, au delà des indicateurs, le cabinet CQFC est un démultiplicateur de dimension qui nous permet des analyses poussées de nos projets, anticiper les événements pour construire notre projet de demain.


Aujourd'hui, nous utilisons encore pour la fabrication de nos plafonds tendus, les procédures et processus qui avaient été certifiés, et avons toujours à nos cotés le cabinet CQFC.

En 2005 une première, enfin le plafond tendu reconnu, comme un métier la chambre des métiers me décerne la qualité d'artisan "poseur de plafond tendu et de spot".
Le président de la Chambre des Métiers du Val de Marne, au vu du décret n° 98-247 du 2 avril 1998 ouvre droit à la qualité d’Artisan.

Vu les justificatifs présentés par l’intéressé, Confère la qualité d’Artisan valant titre d’Artisan pour le métier de Poseur de Plafonds Tendus à Monsieur Cantiello Raphaël.

Après, au delà des démarches volontaires, la norme marquage CE, EN NF 14716 plafonds tendus voie le jour, c'est une norme obligatoire.
Toutes personnes souhaitant commercialiser des plafonds tendus doit être en conformité et répondre aux exigences de cette norme.

Cette norme est sensiblement identique que L'ISO 9001 V2000 sur la gestion approvisionnement et processus de confection des plafonds tendus.
Elle impose également de nombreux tests des matériaux utilisés, notamment sur la réaction au feu, les substances du matériau, les réactions à l'humidité, les émanations lors de l'installation et à l'usage, les résistances mécaniques, la résistance des soudures, des profilés permettant la mise en tension qui doivent avoir une résistance en terme de tenue du matériau, mais qui doivent aussi permettre le démontage et le remontage sans altérer à la résistance de l'ensemble, ect...

Le tout étant  validé aprés audit par un organisme notifié, qui certifie la conformité de l'ensemble des exigences de la norme et bien évidemment les plafonds tendus répondent aux exigences de cette norme obligatoire.

 

Pourtant malgré cette norme obligatoire, sont encore commercialisés des plafonds tendus non conformes à la norme EN NF 14716.

 

Bien souvent, ce ne sont par des entreprises commerciales ou artisanales qui installent des plafonds tendus sans représenter de marque, ils s'appellent d'eux même des "multi-marques".

Ils s'approvisionnent de plusieurs sources, par exemple ils achètent les plafonds confectionnés ou semi-confectionné à un endroit, les profilés de mise en tension à un autre et revendent l'ensemble à leurs clients. Cela semble presque logique, sauf que les tests réalisés par les marques reconnues sont réalisés et validés avec un matériau et un dispositif de mise en tension, or si vous dissociez les éléments et les regroupés avec d'autres, l'ensemble obtenu ne correspond plus au certificat délivré par l'organisme certificateur, la certification est perdue.

De même que certains confectionnent des plafonds tendus avec des matériaux provenant d'aucune marque reconnue, ils s'approvisionnent hors de la communauté européenne pour des raisons économiques, ces matériaux disposent souvent que d'un seul classement de réaction au feu et d'aucun autre test au dépend de la réglementation.

Au delà de ça,  la norme impose une traçabilité de toute la filière (fabricant de feuille, grossiste, fabricant de plafond tendu, confectionneur soudure, installateur, client), ses agissements ne permettent plus d'assurer la provenance des matériaux et de remonter la chaîne dans son intérgralité.


Ces entreprises ou artisans qui agissent de la sorte, à la finalité, trompent impunément les clients qu'ils servent, car le consommateur pense acquérir un plafond tendu au moins en conformité avec la réglementation en vigueur.

Ils vous diront même qu'ils aiment leurs métier, que ce sont les industriels qui veulent leurs nuirs…Moi j'aime mon métier, et j'aime le faire correctement, comme il le faut et pour longtemps….

Toutes les actions de qualité que j'ai menés me permette aujourd'hui de me conforter dans les choix que j'ai fait pour le développement de la marque Luxtend®, j'installe des plafonds tendus depuis septembre 1989, j'ai réalisé de gros projet tel que la FAC DE JUSSIEUX, COMPLEXE AQUATIQUE DU HAVRE, HAVAS CONSULTING, des Mairies, des hopitaux, ect... et mon plus gigantesque projet est d'avoir installé des milliers de Luxtend chez des particuliers et de le faire encore longtemps… Toujours dans le repect de la réglementation, des normes, pour la satisfation du consomateur qui en acquérant  un Luxtend que celui-ci est la certitude d'avoir un produit de grande qualité.

Je remercie La Charte de Qualité de la Chambre des Métiers de Saint Maur des Fossé, le cabinet CQFC et tous ceux qui contribuent à mes cotés au développement de la qualité plafond tendu et à nos nombreux fidéles clients.

CANTIELLO Raphaël

www.luxtend.fr

 

Retour à la liste des newsletters